Célébrer les femmes dans le café :
Journée internationale des droits de la femme

Comme à Noël, elle n’arrive qu’une fois par an. Mais, contrairement à Noël, il n’y a pas que des cadeaux (et de la bonne bouffe). La journée internationale des droits de la femme est aussi l’occasion de réfléchir aux problèmes du secteur du café vis à vis du travail des femmes. En effet, elles ont un rôle primordial dans la chaîne du café mais subissent encore l’inégalité des sexes inhérente à la culture du café dans son ensemble.

Qu'est-ce que la journée des droits des femmes ?

La Journée internationale des droits des femmes a débuté lors de manifestations de femmes au début du XXe siècle, en Europe et aux États-Unis, réclamant des meilleures conditions de travail et le droit de vote.

C’est à partir de 1975 que l’Organisation des Nations Unies a commencé à célébrer la Journée internationale des femmes le 8 mars.

Le 8 mars est une journée de rassemblements à travers le monde et l’occasion de faire un bilan sur la situation des femmes. Traditionnellement les groupes et associations de femmes militantes préparent des événements partout dans le monde pour :

  • fêter les victoires et les acquis
  • faire entendre leurs revendications 
  • améliorer la situation des femmes

C’est aussi l’occasion de mobiliser en faveur des droits des femmes et de leur participation à la vie politique et économique.

Le thème de l’année 2022 est “L’égalité aujourd’hui pour un avenir durable

D'où viennent les injustices faites aux femmes dans le secteur du café ?

L’agriculture n’est pas un monde d’hommes. Pas au sens littéral du terme, en tout cas :

  • Les femmes assument 70% du travail dans les champs de café… mais ne possèdent que 15% des terres agricoles, des installations de traitement et du produit commercialisé.
  • Les femmes représentent 43 % de la main-d’œuvre agricole, mais ne reçoivent que 5 % de la formation correspondante.
  • Les femmes dirigent 25 à 35 % des exploitations de café… et des études indiquent que le fait de leur offrir davantage de possibilités augmenterait la production de ces exploitations de 20 à 30 %.
  • Les femmes travaillant dans la culture du café font une journée de 15 heures en raison de leurs responsabilités professionnelles et domestiques, alors que les hommes ne travaillent que huit heures.

 

Il y a donc beaucoup de femmes dans l’agriculture… mais les opportunités sont loin d’être aussi nombreuses. 

De plus en plus de femmes dans un monde d'homme...

Le monde du café est encore très masculin. Les hommes sont bien souvent à la tête de poste à responsabilités, que ce soit du fermier jusqu’au Barista.

Cependant, la filière café qui a longtemps été uniquement masculine tend à se féminiser et de plus en plus de femmes évoluent dans le monde du café en tant que : sourceuses, torréfactrices, baristas, MOF ou cheffes d’entreprises.

Mélina, la fondatrice de Café bien élevé, en est convaincu “c’est une révolution qui va permettre au monde du café d’évoluer vers de plus en plus d’inclusivité et de créativité”. 

 

Si vous souhaitez découvrir les différentes variétés de café que proposent Café bien élevé :

Découvrez nos derniers articles de blog :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *